PRESS-ARCHIVES, mythologie personnelle

15mm x15 mm

 

           

 Mythologie personnelle

 

 Le travail d’Emmanuel Monzon est axé sur deux registres, d’une part ce que j’appellerai une mythologie personnelle : scènes de vacances, entourage immédiat, quotidien sommaire, d’autre part, des scènes urbaines, de paysages, insertion de logos, d’artistes » branding », de signes du quotidien ou de capture d’images, n’hésitant pas a remixer ses propres travaux dans des pièces récentes.

 Suivant les séries, votre regard pourra être capté par la qualité du trait, de la texture, mais parfois l’exécution apparaîtra rapide, sans artifice, neutre ou volontairement mal faite. L’intérêt de ce travail est double parce qu’il induit d’être toujours de l’ordre de la peinture et du questionnement de la représentation. La démultiplication du trait par l’agrandissement homothétique impose une force picturale, le geste du peintre est là.

 Emmanuel Monzon nous démontre que la peinture est un des arts qui résiste le mieux a la manipulation et a sa désacralisation.

 Ces thèmes récurrents, le processus de production de l’œuvre, le choix du support confortent parfaitement cette notion de quotidienneté globale, mettant en évidence l’uniformisation même de nos sociétés. Emmanuel Monzon parle de lui pour parler des autres, de manière définitive.

  Attia Bousbaa.  Galeriste et critique.Paris

 

 

 

15 mm x 15 mm

 

 

 

 

           Personal Mythology

  The work of Emmanuel Monzon is centered on two registers, on the one hand what can be called Personal Mythology : scenes of holidays, immediate entourage, daily summary  and; on the other hand, urban scenes, landscape sceneries, logo insertions, “branding” of artists, signs of everyday visuals or capture of images, thus not hesitating in remixing his own works within recent ones. 

 Depending on the series, ones’ sight could well be captured by the quality of the line, the texture, but sometimes also the execution may appear rapid, without artifice, neutral or voluntarily badly done.

The interest of this work is double because it induces to be always about the painting and the questioning of the representation. The reduction of the line by the homothetic enlargement imposes a pictorial force, the gesture of the painter is present.

Emmanuel Monzon demonstrates that the painting is one art that resists the best to being manipuated and to its desacralisation.

 These recurrent themes, the production process of the work, the choice of means consolidate perfectly this notion of ‘Everyday Visuals’, highlighting the standardisation of our societies.   Emmanuel Monzon speaks of himself in order to speak of others, in a  final manner.

 Attia Bousbaa. Galeriste et critique.  Paris

 

15 mm x 15 mm

Publicités